J'ai reçu ce matin, après m'être inscrit sur le site web http://www.lorespresso.fr/, un échantillon (et un seul, wow, quelle générosité, quel esprit commercial, j'ai de quoi faire UN espresso d'UNE SEULE saveur, wow) de leurs capsules compatibles Nespresso. Voici trois photos :

Capsule et emballage Filtre côté buse

Première constatation : l'emballage individuel de la capsule est indispensable. Dès que l'on ouvre l'emballage, l'odeur de café vous saute dessus. C'est à cause du système utilisé : l'alu perçable par la cafetière est un brevet Nespresso et les capsules compatibles sont donc en plastiques pré-percé...

Seconde constatation : je ne suis pas sûr que tant d'emballage et tant de plastique soit plus éco-propre que les capsules alu de Nespresso...

Passons donc à l'usage. J'insère la capsule dans ma cafetière Nespresso, un vieux modèle avec le porte-capsule. Tiens, c'est plus dur de vérouiller. Bon. Je lance un espresso, c'est un "Splendente" c'est-à-dire pas le plus corsé mais pas le plus faible non plus. Voici mon rapport dans l'ordre d'observation :

  1. ça marche !
  2. pas très mousseux tout ça, à la couleur et au peu d'onctuosité, on dirait un Senseo...
  3. côté saveur, alors là, c'est l'énorme déception ; je fais des cafés filtre meilleurs que ça. Franchement, Sara Lee Coffee & Tea a vraiment du mouron à se faire sur ce produit s'ils ne sont pas capable d'atteindre une qualité produit AU MOINS équivalente à celle de la marque Nespresso.
  4. côté pratique, la cata totale : à cause du système employé, il reste PLEIN d'eau dans le porte-capsule et la capsule elle-même après avoir stoppé la pompe... Quand je retire le porte-capsule, ça coule partout, ça en fout partout, je suis obligé de mettre une tasse sous le porte-capsule pour ne pas inonder tout entre ma machine Nespresso et la poubelle. Ohlala. Grosse cata sur le pratique. J'imagine que dans les machines modernes où la capsule est ejectée dans le réservoir à capsules usagées, le dit-réservoir sera rapidement inondé de vieux café...
  5. la base de la capsule en plastique, bref le filtre de sortie, est franchement amochée par la sortie de l'espresso ; je m'interroge sur ce qui est mieux, médicalement parlant : de l'aluminium ou du plastique ?

Si on donne la base 10 au merveilleux café Rosabaya de Nespresso (super-goûteux, cremeux, et pas corsé), le Splendente de L'Or Espresso atteint un faiblard 2 et encore je suis généreux. Pas plus. Autant le Ristretto, le Rosabaya, le Décafféïné intense de Nespresso ne me donnent pas envie d'aller prendre un café au bistro du coin puisque c'est meilleur chez moi, autant le Splendente de L'Or me donne envie de mettre dans mon iPhone la géolocalisation de tous les Starbucks de Paris, c'est tout dire.

2/10, pas plus. Mérité.