Oui, Guy, vous avez raison. Mais si vous avez besoin de le dire, c'est parce que les directions syndicales elles ne le disent pas. Il y a deux types d'actions en ce moment. Celle du salarié, du syndiqué anonyme, de l'étudiant. Eux manifestent contre la réforme. Ils veulent son retrait même si les contre-propositions sont franchement floues et le problème avéré. Les centrales syndicales elles ne sont plus du tout à ce niveau-là : elles veulent la chute de Sarkozy et font ce qu'il faut pour qu'un grand conflit social et de grandes grèves restent dans les esprits jusqu'aux prochaînes élections présidentielles. Si Sarkozy a comme pourcentage d'opinions favorables moins que le score de son propre parti au premier tour de 2007...

1997, France bloquées, élection perdue. CPE, énormes manifs, carrière présidentielle de Villepin laminée. Donc 2010, France bloquée.