C'est la fin de l'UREC. Seuls les dinosaures du Web dans mon genre savent encore ce qu'est l'UREC et ce que le Web français lui doit. Disons-le donc ici : nous lui devons énormément. C'est la carte de France des serveurs Web qui était LA référence de recherche d'un serveur Web ici en France avant l'explosion du Web qui allait rendre la croissance exponentielle, la carte ingérable, les moteurs de recherche absolument nécessaires. Les personnels de l'UREC on été toutes ces années à la pointe de la pointe de la technique, et c'est tout une partie de l'Histoire du Web en France qui s'en va aujourd'hui.

Toutes mes amitiés les plus chaleureuses à Jean-Luc Archimbaud, Claude Gross et les autres. Bon courage dans cette épreuve, et bonne chance.