L'HADOPI ne doit regarder que les protocoles P2P. Or il se trouve qu'au moins un destinataire des mails envoyés par l'Hadopi - et c'est le comble puisqu'il s'agit d'un auteur-compositeur qui envoyait ses propres oeuvres !!! - a été repéré lors d'un échange FTP (voir le dernier témoignage en bas de page). L'Hadopi outrepasse-t-elle déjà ses droits ? Le gars en question peut-il se retourner contre elle ?