Alors, réveil difficile pour tous ceux et celles qui ont chargé DSK à fond, ne retenant que l'accusation de la pauvre femme de chambre ? Probablement... Mais rien n'est encore fait, et on ne saura probablement jamais la vérité. Comme je l'avais dit dans cet article qui m'a valu des mails d'insultes et des propos tellement lamentables sur mon blog que j'ai fermé les commentaires, tout est toujours possible. Toujours. Il reste que DSK est grillé.