Nicolas Bazire a fait part de son «absence totale d’implication» dans cette affaire.
"T'as eu Bazire, parce que visiblement il est lui dedans dans cette histoire."
N #Sarkozy n'a jamais exercé la moindre responsabilité dans cette campagne. Il en était le porte-parole.
Certes, mais il faisait également partie de l'état-major de campagne avec Pasqua, Léotard et Bayrou, et donc je peux difficilement croire que les sources de financement n'aient jamais été évoquées et c'est lui qui a autorisé la création de la société écran luxembourgeoise par qui transitaient les commissions.
L’enquête a mis au jour le versement d’importantes sommes en espèces sur le compte de campagne (20 millions de francs). M. Balladur a toujours soutenu que les sommes provenaient de la vente de gadgets lors des meetings.
Ben voyons. 20 millions de FRF de vente de t-shirt "Vas-y Doudou" et de petites pancartes pour les meetings du candidat. On y croit...
Manifestement, M. Hortefeux a eu accès aux déclarations sur procès-verbal d'Hélène de Yougoslavie, alors même qu'elles n'ont pas encore été cotées au dossier d'instruction du juge Van Ruymbeke
Et vlan dans la gueule de l'indépendance de la justice et du secret de l'instruction.
Comment M. Sarkozy a-t-il pu "manifester son hostilité" à un contrat qu'il n'a, selon lui, '"jamais eu à connaître de près ou de loin" ?
Ah, ça, si le Monde se met à poser des questions intelligentes, c'est le signal du début de la fin... :-)