<Glazblog/>

Pomme pomme pomme...

Tout a été dit dans le format R.I.P. mais là c'est le format "je crache" qui m'intéresse. Évidemment, les commentaires de slashdot et cette immense fosse à purin qu'est les commentaires et les journaux de linuxfr ont fait ce qu'ils savent faire le mieux, c'est-à-dire écrire des ordures.

Ma surprise est venue d'Authueil, que j'ai connu mieux informé et moins insultant, surtout en politique française. Après tout, Coluche avait raison, on est les meilleurs du monde en politique française. Par contre, sur Apple et Jobs, ça ne frise pas le nervous breakdown altermondialiste voire carrément coco, c'est carrément dedans...

"On célèbre le chef d'entreprise, le patron qui a fait de sa boite une machine à produire du fric comme on en a rarement vu" Ouais, le fric, c'est mal... On célèbre aussi le type qui a transformé ça en ça. Le type qui a mis la typographie dans nos machines. Le gars qui a fait lâcher le commentaire suivant à mon père à 82 ans qui avait touché son premier ordinateur Windows 3 ans avant et venait de passer à Mac "je comprends maintenant pourquoi ça plait tellement ; c'est simple, intuitif et beau". Tout est dit.

"Steve Jobs n'était pas réputé pour être un patron compréhensif, humain et paternaliste" Warf... Cette tirade ne mérite même pas commentaire.

"une hypercentralisation de la décision et un culte du secret digne de la Corée du Nord" La Corée du Nord, rien que ça... Marrant que "pour vivre heureux vivons cachés" soit accepté pour l'individu et pas pour une entreprise dont la moindre miette de stratégie est guettée et copiée par le monde entier.

"il a tellement lessivé le cerveau de ses salariés qu'ils en redemandent" C'est très clair, Authueil ne connait aucun ingénieur chez Apple à Cupertino. Moi oui. Plein. Et j'affirme donc que son propos est juste ridicule. C'est à cause de cette seule phrase que j'écris le présent article. Quelle insulte lamentable et totalement déplacée à leur endroit...

"fait croire à des couillons mal dans leur peau qu'en achetant ses produits, ils font partie d'une élite" Mais oui, c'est le cas. Avant je travaillais sur des machines dont la finition était nettement inférieure aux attentes malgré leur prix équivalent à ceux d'Apple (je ne fais pas de la bureautique, j'achète du haut de gamme), un OS lent et merdouillant, des polices de caractères hideuses, des virus/rootkits/adware pénibles. Des machines qui ralentissaient mon efficacité d'ingénieur. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Quant au "mal dans leur peau", je ne sais pas ce que Authueil a mangé ce matin, mais son propos aurait tendance à me faire croire que celui qui dit celui qui est...

"j'ai beaucoup de mal à encenser les escrocs" Décédé, il va avoir du mal à porter plainte pour diffamation... Parce que c'est exactement de la diffamation.

"Mais de là à dire qu'il a tout fait, il ne faut pas pousser non plus." Mais personne ne dit qu'il a inventé l'ordinateur personnel, le lecteur MP3, la souris, l'interface graphique, la poubelle de l'OS, PostScript, l'écran tactile ou le dessin animé par ordinateur. Il a juste su identifier ces technologies avant la plupart des autres et les utiliser ou faire utiliser au mieux pour faire avancer la technologie et les usages. Il avait une vraie vision de ce qu'il voulait obtenir et c'est ça la rareté de la chose. Des Jobs ou des Gerstner sont des gens rares ; les autres sont des minus habens à côté.

"Je ne suis pas certain que son apport personnel ait été si impressionnant que cela" C'est bien ce que je disais, vous ne connaissez rien à l'histoire de la technologie. On peut être blogueur sans être geek, merci d'en apporter la preuve si brillamment.

"Une fois avec un produit Apple, il faut acheter chez Apple, faire réparer chez Apple" Non, clairement. Mes accessoires ne sont pas Apple. Mes écrans non plus. Mes cables non plus. Mon routeur non plus. Je fais réparer chez Apple parce que Apple Care c'est bien, et à un prix raisonnable pour la qualité, l'efficacité et l'étendue de la couverture. Ceci dit, je connais des tas d'ateliers capables de réparer un iPhone ou un iPod - voire un Mac - dans le monde, et les pièces détachées sont disponibles sur eBay pour les geeks.

"Je considère même que le modèle économique d'Apple relève de la prédation des concurrents et du pressurage des consommateurs" C'est tellement plus nuancé que cela que votre propos est un détournement de la vérité. L'AppStore a permis à des milliers de développeurs de passer de l'incapacité à faire connaître leur produit à la possibilité de vivre de leur art. Certes, Apple se sucre au passage et se sucre bien mais après tout c'est de bonne guerre. Certes, cela a tendance à faire baisser le prix du logiciel un peu trop ; mais notre modèle est peut-être aussi intenable à terme que celui des majors du disque. Quand à iTunes, il a mis une grande danse dans le modèle figé et passéiste des majors du disque et du cinéma, ce qui est clairement un bien vu leurs méthodes. Personnellement, acheter LE morceau qui me plait à 0.99€ au lieu d'un CD contenant ce morceau et 11 morceaux de merde comblant les 650 megas restant du disque à 20€, ça me va très bien. Basiquement. Oublier cela, c'est oublier beaucoup, beaucoup trop de choses pour présenter un tableau honnête de la situation.

"Célébrer ce modèle comme une grande réussite est très révélateur des valeurs que l'on célèbre" Personnellement je célèbre des matériels efficaces, bien, innovants, solides, beaux et poussant toujours aux limites de l'état de l'art. Je célèbre l'intuitif, l'accessible (je parle d'accessibilité pour les handicapés), le design des logiciels et des matériels. Je célèbre le seul produit technologique que j'ai jamais acheté en quarante ans et qui n'avait absolument pas besoin d'un manuel d'utilisation, il n'en avait d'ailleurs pas.

"Il n'y a juste que les gogos qui vont déposer des fleurs devant des magasins" C'est le seul point sur lequel je suis d'accord. Mais rien de nouveau sous le soleil. Des andouilles se sont suicidées sur la tombe d'Elvis. Cela n'autorise pas à déclarer que tous les acheteurs de produits Apple sont des couillons faibles mal dans leur peau et victimes d'un grand méchant loup. Les acheteurs d'Apple gogotent parce qu'ils aiment les produits que Steve Jobs a lancé. Ils ne sont pas sûrs qu'Apple sans lui soit capable de rester aussi innovante et visionnaire.

Voilà. Vous pouvez reprendre une activité normale et laissez Authueil se reposer, s'il-vous-plait.

Comments

1. On Thursday 6 October 2011, 15:21 by Da Scritch

Plutôt qu'écrire des conneries pareilles, le mieux reste de garder le silence. Si on aime pas quelqu'un, la moindre des choses est de chercher ce qu'il a fait de positif avant de reprocher le reste.
Bon, maintenant parlons du "journaliste" qui pleurait Bill Gates, l'inventeur du web, ce matin....

2. On Thursday 6 October 2011, 15:28 by authueil

Je comprend tout à fait que les fans et membres de la secte soient en deuil...

Il n'empêche que la célébration de Steve Jobs tourne à la glorification du culte de la performance et de la réussite financière, et que cette glorification m'énerve au plus haut point.

Tu connais des gens de chez Apple, tu as été voir aussi ceux qui en ont été virés ? Avec un secte, suivant que c'est un adepte ou un ancien adepte, le son de cloche n'est pas le même...

cette tirade "Steve Jobs n'était pas réputé pour être un patron compréhensif, humain et paternaliste", j'aurais bien aimé que tu la commentes, justement, plutôt que de prendre la fuite.

Relis l'article, je n'ai strictement rien dit sur les produits Apple. J'ai moi même un iphone dont je suis satisfait. Mais contrairement à certains, je n'ai aucun lien affectif avec les produits de cette entreprise. Je trouve même débile qu'on puisse avoir un lien affectif avec une marque commerciale, qui y trouve juste le moyen de pomper un peu plus de fric...

Sur le modèle économique, tu ne vois que les développeurs. Moi je te parle des producteurs de contenus (musique, vidéos, livres) qui se font litteralement pressurés par Apple, sans avoir leur mot à dire. C'est tu signes ou tu n'est pas sur la boutique et donc, tu es commercialement mort. ça s'appelle de l'abus de position dominante !

Personnellement, 1€ la chanson, ça reste du vol, car il n'y a pas le moindre frais : pas de fabrication du CD et du boitier, par de frais d'expédition, ni de frais commerciaux de boutiques.

3. On Thursday 6 October 2011, 15:34 by sebus

Merci de ces rectifications intelligentes.

4. On Thursday 6 October 2011, 15:36 by FremyCompany

Son article est clairement infondé sur pas mal de points, mais là où je suis d'accord avec lui c'est qu'Apple est contraire à la philosophie même du web. Si l'on veut croire en la gratuité de l'information, si l'on veut croire en l'interopérabilité, et au libéralisme en général, alors Steve Jobs est une personne qu'on ne peut pas vraiment aprécier.

Il a rendu payant ce qui était gratuit, il a fermé ce qui était ouvert, rendu cher ce qui était à la portée du plus grand nombre, et il a concentré dans les mains d'une société un pouvoir de décision qu'aucune autre, si ce n'est peut-être Google, n'avait jamais eu auparavant.

Je n'ai jamais vraiment aimé Jobs, ce n'est pas aujourd'hui que ça changera. Mais au mois, j'ai eu la décence de ne pas me fendre d'un article pour le dire le jour de sa mort. C'est indécent. Mais je ne me sens pas obligé de l'encenser non plus.

5. On Thursday 6 October 2011, 15:45 by PostBlue

Peut-être que je comprends encore tout de travers - ça ne serait pas la première fois -, mais j'ai l'impression que les défenseurs de la mémoire de Jobs font l'amalgame entre la critique de l'homme et la critique des objets.

La remise à l'heure des pendules que certains veulent faire au détriment d'un hommage "canonisant" est je crois une sorte de rite de passage à la postérité. Nous ne pourrons garder le meilleur de son souvenir, je crois, qu'en disant finalement tout le mal de ses actes. Pro- et anti- compris.

Il n'y a rien de vil à faire les comptes d'un décédé,, qu'on arrête de nous servir sa mort à la sauce catholique ! C'est même ce que je crois être le plus sain, dans le "deuil", au moins peut-on se targuer de garder une image au plus proche de la réalité, et non pas l'image d'un Saint-Patron tel que je peux le lire depuis ce matin. Atterrissez, par son icône vous défendez sa firme, son industrie. C'est une aliénation profonde, que je déplore.

Ce qui m'excède, par contre, c'est la même rengaine, comme si les produits d'Apple étaient issus de son seul cerveau "génial". Si tel était le cas, Apple resterait une startup sans envergure. Mais là encore, nous parlons des objets, confondus à l'homme dans une perspective d'identification à ce que l'on a dans sa poche ou sur son bureau. Matérialisme primaire.

Mais soit, je dois encore tout piger à l'envers. Désolé pour le dérangement, peut-être est-il mieux qu'on foute la paix à un corps maintenant vide qui se fera bientôt bouffer par les vers. Comme tout un chacun.

6. On Thursday 6 October 2011, 15:45 by authueil

Fremycompany, qu'on le veuille ou pas, le débat public a lieu maintenant, parce que c'est le moment médiatique. Faut-il laisser les encenseurs dérouler leur mécanique sans rien dire, puis se retrouver plus tard à critiquer dans le désert, parce que dans 15 jours, on sera sur autre chose ?

Mon désaccord porte surtout sur l'utilisation qui est faite par certains de Jobs pour glorifier des valeurs que je refuse. Ma façon d'être en désaccord est de me poser contre la béatification médiatique de Jobs. C'est peut être moins valorisant que de dire du bien d'un mort, mais ici, nous sommes dans le débat public, pas dans une sphère privée.

7. On Thursday 6 October 2011, 15:52 by SANNIER Jean-Baptiste

Autheuil, je vous cite :
---
Sur le modèle économique, tu ne vois que les développeurs. Moi je te parle des producteurs de contenus (musique, vidéos, livres) qui se font litteralement pressurés par Apple, sans avoir leur mot à dire. C'est tu signes ou tu n'est pas sur la boutique et donc, tu es commercialement mort. ça s'appelle de l'abus de position dominante !

Personnellement, 1€ la chanson, ça reste du vol, car il n'y a pas le moindre frais : pas de fabrication du CD et du boitier, par de frais d'expédition, ni de frais commerciaux de boutiques.
---

Alors, d'un côté, les éditeurs de contenu (et dans un iPhone, une appli est un contenu...) ne peuvent pas la ramener, et d'un autre côté, 1€ c'est de trop ? Mais, s'ils pouvaient la ramener, les éditeurs de contenu, les titres ne seraient pas à 1€ seulement !

Contradiction manifeste. Parce que les éditeurs de contenu ne ramèneraient pas leur fraise pour abaisser les prix, mais plutôt pour les remonter. Et, d'un autre côté, en montant les prix, nous n'achèterions pas davantage...

Autre détail : le développement d'une application et sa distribution dans un Store dédié... Cela, des gens en sont heureux, il faut le savoir ! Ils sont contents de savoir qu'une appli sera conforme à la description lue avant téléchargement de l'appli... Nombre de parents pourront se souvenir d'avoir ramassé un porno en allant chercher un Disney sur la mule.. Ces personnes-là, justement n'apprécieront que davantage ce Store. Maintenant, tout est question de point de vue, évidemment. Je n'ai ni iPod, ni iPad, ni iPhone, je tiens à le préciser. Mais, en écoutant des proches, des collègues, sur le choix d'un produit Apple, on comprend de suite qu'ils ne recherchent pas le dernier prototype de la NASA pour communiquer, mais bel et bien un truc qui marche, qui peut leur remplacer pas mal d'appareils existants, et sans avoir à lire un manuel de 600 pages. Qui plus est, au bout de quelques jours, on cherche à utiliser au mieux son iPhone, en allant regarder les applis déjà en place.

Qualifier Jobs de visionnaire n'est peut-être pas si démérité que cela. Quand on conçoit à plusieurs reprises un objet qui crée l'envie (et non l'inverse...), et qui propulse sa boîte à des sommets, quand on en est, de surcroit, populaire, ben, que veux-tu, les éloges ne tarissent pas....

Maintenant, non, je ne suis pas fana d'Apple. Mais le type en lui-même valait qu'on s'y intéresse un peu.

8. On Thursday 6 October 2011, 15:56 by kodri

C'est dommage que personne ne parle de la stratégie industrielle d'apple, qui est un de ses traits de génie.
Notamment en asséchant les fournisseurs pour empêcher les concurrents de produire des appareils équivalent.
Ca a été le cas pour :
les micro disques dur des ipod
les écrans d'iphone
les écrans d'ipad
Alors qu'aujourd'hui cette manoeuvre semble plus compliqué par manque d'avancé technologique réelle chez les fournisseurs ( et pas chez apple directement ) on voit que la bataille se porte sur les brevets. La logique reste la même, empêcher les concurrents de produire.
Il y a eu plusieurs articles dans alternatives economiques sur le sujet, je vous invite a les lire.

9. On Thursday 6 October 2011, 16:00 by Daniel Glazman

@Authueil: je connais autant de gens CHEZ apple en ce moment que CHEZ apple anciennement, qu'ils aient quitté volontairement ou pas. J'affirme que vos propos sont totalement à côté de la plaque et insultants. La culture du secret, soit. Poussée à l'extrême, soit. La pression sur les employés pour le secret, soit. Dire qu'ils ont le cerveau lavé, certainement pas.

10. On Thursday 6 October 2011, 16:01 by authueil

Jean Baptiste Sannier, merci de ne pas prendre des commentaires écrits rapidement (j'ai un métier, pas que ça à faire de commenter) et un texte pensé et travaillé de longues heures.

Il y a certainement pleins de contradiction quand on cherche la petite bête. Libre à vous de la faire, ça permet très facilement de discréditer un propos sans avoir besoin d'aborder les points qui fachent, et donc de ne pas répondre sur le fond.

11. On Thursday 6 October 2011, 16:04 by FremyCompany

@Authueil: Oh, chacun est libre de faire ce qu'il veut. Moi j'ai appris qu'aller trop à contre-courant ne servait à rien. Les gens ne peuvent pas entendre la raison si ils ne sont pas prêts à l'entendre. Pour le moment, tout le monde encense Jobs; le critiquer est peine perdue. Jouer le débat public, c'est accepter que celui qui crie le plus fort a raison. Convaincre les gens par les faits est un travail différent. C'est un travail de longue haleine, précis, minutieux, qui se fait dans la subtilité et à l'abri des vagues médiatiques.

Je dois reconnaitre que le billet que vous avez écrit était trop catégorique pour pouvoir entrer dans cette catégorie. Si vous aviez posté vos commentaires en tant que billet, personne n'aurai réagi comme ça, je crois.

Moi aussi je suis contre l'idée que Steve Jobs était un surhomme, qu'il a tout inventé et qu'il a changé notre manière de vivre. Steve Jobs a juste sû deviner vers où les choses auraient été naturellement et comment présenter les choses "avant l'heure" au public, de manière juste et avec le marketing qui convenait. C'est un talent en soi, mais il ne faut rien exagérer.

Le problème, c'est qu'entre deux extrêmes il y a un milieu, et que celui-ci n'intéresse pas grand monde.

12. On Thursday 6 October 2011, 16:14 by SANNIER Jean-Baptiste

@Autheuil :

Pour argumenter sur un point bien précis, encore faut-il bien aborder le point en question. D'où le confort de la citation.

Oui, à mon sens, il y a contradiction. Je le souligne, point.

13. On Thursday 6 October 2011, 16:17 by zerchauve

@authueil hoooo une secte? rien que ça ?
c'est une attaque tellement classique, et tellement française, que ça en devient lassant. Sortez du mode de pensée du contradicteur et hop, vous voilà une secte.

A peu de choses près, vous pourriez dire "nazi". Après tout, quand on a chaussé les gros sabots, faut pas s'priver.

Vivement l'invention du point Godwin appliqué aux sectes.

14. On Thursday 6 October 2011, 16:19 by Nicolas

Wouah, je viens d'apprendre que Steve Jobs a inventé le single. Je suis impressionné.

15. On Thursday 6 October 2011, 16:24 by lol

En même temps, toi aussi t'es un con qui aime à penser faire parti d'une élite, ce n'est pas étonnant que tu achètes Apple.

16. On Thursday 6 October 2011, 16:30 by zerchauve

la tribune de linuxfr approves Daniel Glazman

17. On Thursday 6 October 2011, 17:34 by Sam

Point Godwinn au bout de 13 commentaires seulement. Impressionnant.

C'est dommage, je trouve que c'est un débat intéressant; je suis pour ma part partagé entre la curiosité sur la façon dont va évoluer Apple sans Jobs, et l'absence d'intérêt -à la même mesure que celui de beaucoup de media- pour la disparition de ce personnage qui avait au minimum le mérite de savoir faire parler de lui; et donc de sa boite.

18. On Thursday 6 October 2011, 17:47 by Laurent

Ce genre billet tient du troll opportuniste et puéril. Pas le meilleur d'Authueil.

19. On Thursday 6 October 2011, 18:26 by Jean

Pour Authueil, 0,99 € le titre c'est :

- TVA : 0,17 € ;
- SDRM (droits de reproduction mécaniques) : 0,06 € ;
- producteur : 0,61 € ;
- frais bancaires : 0,05 € ;
- iTunes Store, le reste : 0,99-0,17-0,06-0,61-0,05 = 0,1 €.

Source : http://www.upformusic.com/fr/repart...

Entre l'idolâtrie et le débinage non documenté il y a juste mesure. Daniel est un développeur qui connaît l'informatique personnelle depuis ses débuts et il reconnaît l'apport de quelqu’un qui a tellement pesé sur nos interactions avec les technologies de l’information que beaucoup de choses sont devenues pour nous tellement « naturelles » et évidentes qu’on en oublie que c’est à lui qu’on le doit, toutes machines confondues. Bien sûr il n’a rien inventé ; comme Edison n’a pas inventé l’aiguille métallique, le moteur à ressort, le cylindre et la cire pour les fabriquer… seulement le phonographe.

Après, découvrir seulement à la mort de Jobs qu’Apple est une entreprise capitaliste comme beaucoup d’autres, que nous vivons dans la société du spectacle et autres joyeusetés c’est ballot.

20. On Thursday 6 October 2011, 18:30 by Profitroll

C'est dommage de n'achetter qu'un morceau.
Je fais partie des rares personnes achettant encore des albums sur CD, et dans la plupart des cas, je découvre que mon morceau préféré fait partie des 10 titres "faisant du remplissage"

21. On Thursday 6 October 2011, 21:03 by Slyce

Cher M. Glazman,

Permettez-moi quelques liens :
- Peut-on rire de tout ? http://felina.pagesperso-orange.fr/...
- Au sujet des typos sur nos ordinateurs, des interfaces, etc. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Palo_A...
- Et enfin, dans un élan marqué d'auto-dérision : Nous n'avons pas les mêmes valeurs. http://www.bordeau-chesnel.com/

Merci de votre attention. Je retourne maintenant dans la fosse à purin (vous ne devez jamais avoir visité un élevage de cochons, c'est très propre).

22. On Thursday 6 October 2011, 21:53 by Jean

@ Slyce

La référence à Palo Alto est un poncif que ressortent les ignorants des débuts d’Apple qui a pris des licences de ces technologies pour les intégrer à ses machines, Xerox ne savait pas trop quoi en faire. Vous n’apprenez rien à Daniel Glazman qui d’ailleurs, comme moi, apprécie beaucoup Pierre Desproges. Je vous conseille vivement un billet fort bien fait sur la naissance du Macintosh ; sur embruns.net. Vous constaterez qu’on y évoque bien tout le parti qu’ont tiré Jobs et ses ingénieurs de leurs visites au Parc.

http://embruns.net/carnet/autres-su...

Pour ce qui est de la typographie. Cela semble évident à tout le monde aujourd'hui d’avoir des polices de caractères correctes sinon élégantes sur un ordinateur. Ça n’était pas du tout le cas en 1983-1984. C’était considéré comme inutile et de toute façon tout le monde s’en foutait. On se contentait de lettres ascii approximatives en pixels verts sur fond noir. Steve Jobs avait étudié la calligraphie. Il a imposé la typographie de qualité au Lisa puis au Macintosh. Je suppose qu’à l’époque tout le monde à rigolé, voir prédit l’échec complet.

23. On Thursday 6 October 2011, 21:55 by Daniel Glazman

@Slyce, cher Slyce, cher troll,

Oui, on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. Par contre on ne peut pas insulter n'importe qui en racontant réellement n'importe quoi. Le commun de linuxfr et de son nid à trolls.

Bon vent à vous, n'oubliez pas le masque à gaz, le troll en activité, ça fouette sec.

24. On Friday 7 October 2011, 08:46 by PostBlue

Bon, j'ai été sympa, mais si toi, petit blogueur, tu trouves que les mecs de Linuxfr sont des trolls (y'a des gens bien, je t'assure), alors tu n'as jamais été sur /b/... Twitter est ému, Tumblr balance des images niaises, et les chans font du troll. Finalement, ce jour était comme tous les autres.

25. On Friday 7 October 2011, 12:47 by Slyce

Cher M Glazman, Cher Jean,

j'ai reçu un choc hier matin lorsque j'ai appris la mort de Steve Jobs. J'ai même failli en pleurer, tant c'est un pan de l'histoire de l'informatique qui tombe. C'est un grand personnage qui est parti. C'était un personnage ambilavent, dont les choix technologiques étaient excellents, mais dont les principes économiques étaient plus litigieux. Cependant, je comprends l'esprit de dérision qui anime certains et l'humoir noir voire les blagues douteuses qui ont suivi. Je vois que vous aimez Desproges et Coluche (les deux d'ailleurs ne s'appréciaient pas). Desproges riait de tout, et avec n'importe qui, ce qui semble impossible aujourd'hui puisqu'on se prendrait un nombre de procès inimaginables. Desproges riait de sa propre mort qu'il tournait en dérision. Je lis votre blog depuis de nombreuses années, et je suis parfois d'accord avec vous, et parfois non. Vous ne semblez pas avoir cette capacité de dérision devant la mort. Cette capacité est une bonne défense contre l'idée même de la mort. Au final, c'est le seul moment où nous serons tous égaux. Je préfère en rire qu'en pleurer, passé évidemment le choc et la douleur de la perte d'un être proche.

Je connais très bien l'histoire d'Apple, je n'ai pas besoin de leçon sur celle-ci. La référence aux recherches du PARC et à Smaltallk n'est pas un poncif pour ignorants. Le cliché c'est plutôt de laisser croire ou laisser les ignorants penser qu'Apple a été l'inventeur d'un certain nombre de technologies (typo, wysiwyg, interfaces, souris), ce qui est faux. L'un des traits de génie de Steve Jobs est d'avoir vu, et su exploiter le potentiel de ces technologies, de les améliorer et de les proposer au plus grand nombre (quoique). Les chercheurs du PARC, comme un grand nombre de chercheurs aujourd'hui, n'ont pas été capables de voir ni d'exploiter le potentiel de leur découvertes. Le problème est le le grand public ne connait pas cette histoire, et il est persuadé de la véracité d'un certain nombre de faits totalement faux (du genre c'est Apple ou Microsoft qui ont inventé au choix : le basic, l'interface graphique, le web, l'ordinateur, le PC, la tablette, le smartphone, le PDA, le lecteur multimédia, etc.). Il faut donc remettre les choses dans leur contexte.

Je suis moi-même tombé dans de nombreux excès. Mon premier ordinateur était un EXL100, et il avait déjà une souris. J'ai tout d'abord été fan d'Atari ST, qui a été connu à ses débuts comme le Jackintosh, alternative aussi puissante et bien moins chere que le Mac de l'époque dont le premier modèle était déjà réservé à une élite, bien que quasiment inutilisable avec ses 128k. Les atari MegaST ont d'ailleurs été fortement utilisés en PAO (Calamus) dans de grandes rédactions nationales et en MAO (Cubase). J'ai très mal vécu la regression lors du passage d'Atari au PC sous Windows 3.1. J'ai ensuite adoré, vraiment, Windows 95. Fou que j'étais. Puis je suis tombé par hasard dans le monde Unix et je me suis pris de passion pour ce système à la longue histoire. J'en suis venu rapidement à Linux (en 1994). J'en ai fait mon métier d'ingénieur système, d'auteur et de professeur. Le temps passant, je suis devenu bien plus modéré, mais je continue à fortement apprécier ce système. Aujourd'hui je ne crache sur aucun OS (ce fut le cas), et j'ai même été très fortement tenté il y a deux ans par le passage sur Mac. Malheureusement c'est le fameux "élitisme" du mac qui ne m'a pas permis d'y basculer.

Je n'aime pas, et ça n'engage que moi, cette idée datant de l'apparition du Mac que si on prend Apple, on fait partie d'une élite. L'apple II était avant tout populaire. Si c'est vraiment une marque élitiste alors en tant qu'utilisateur de Linux, y compris chez moi, je dois faire partie d'une élite, ma femme et mes enfants aussi. Je ne ressens pas les choses comme ça. j'ai du mal à voir en quoi le fait d'avoir un iPhone rend différent des autres, surtout quand on voit que la dernière petite frappe banlieusarde en a un sans avoir à se le procurer par des moyens détournés. Avoir un iphone ou un ipod, c'est plutôt faire comme tout le monde. Une élite populaire ? Côté machines et MacOS, je vois surtout, comme chez certains Linuxiens, une tendance à s'isoler des autres systèmes. Attention: ces machines et cet OS sont de grande qualité, notamment du fait de la parfaite adéquation entre le matériel et le logiciel et de l'excellent ressenti de l'utilisateur. Cependant, ils enferment l'utilisateur. Je change de PC de bureau tous les cinq ans environ. Je choisis mes composants moi-même et fait éventuellement évoluer ensuite ma machine (mémoire, disque) en fonction de mes besoins. J'ai donc une machine correcte à moins de 600€, tous les cinq ans. Je peux installer l'OS de mon choix (ceux-ci via les programmes étudiants/professeurs ne me coutent rien). Si je veux installer MacOS, je dois acheter un Mac, hors de mon budget. On revient à cette idée d'élitisme et de groupe d'utilisateurs isolés.

Vous êtes heureux avec votre Mac, je suis heureux pour vous. Dans votre travail, vous participez à l'élaboration de normes et de standards du W3C, sur les CSS notamment. Or le modèle fermé Apple va totalement à l'encontre de ce principe d'ouverture que représente l'établissement de normes et de standards. Apple a participé activement au verrouillage d'un certain nombre de formats et de technologies. Outre les DRM, l'exemple le plus flagrant et l'impossibilité de placer ses propres fichiers multimédia directement sur un iPhone ou iPod. Ma femme a succombé aux charmes de l'iPod nano 6G. Formidable petit lecteur mp3 ! Mais me voila obligé d'installer une machine virtuelle sous Windows et y installer iTunes (qui est un logiciel d'une ergonomie excécrable). Il ne s'agit pas d'une limitation technique ou d'un manque de pilotes, mais d'une volonté de fermer l'accès au lecteur via l'utilisation d'une clé qui n'a pas encore, semble-t-il, été craquée et donc d'obliger l'utilisateur à passer par un produit spécifique pour l'utiliser (je suis d'ailleurs étonné qu'aucune association de consommateur n'ait porté ça devant un tribunal, puisqu'on lie l'utilisation d'un produit à un autre). C'est très regrétable car non seulement des standards de facto existent pour ces transferts (MTP ou UMS), que les produits Apple n'utilisent pas pour les formats multimédia, mais l'iPod lui-même utilise sqlite qui est dans le domaine public. On se sert d'un côté, on ne rend pas de l'autre. C'est ainsi que l'iPod est le seul lecteur que je ne peux pas utiliser correctement chez moi. Mais c'est vrai, je ne fais pas partie de l'élite, donc c'est normal. Apple construit des bijous technologiques, c'est indéniable, mais fermés, et a construit son modèle économique sur un écosystème fermé et captif. Et l'utilisateur aime ça, il se contruit sa prison technologique dorée avec le sourire.

Comme je n'aime pas plus que vous les poncifs, je n'aime pas non plus votre premier commentaire sur linuxfr. Les gens sont responsables de leurs commentaires et de leurs trolls et si je vous laisse les juger personnellement selon vos propres idées, je refuse de mettre tout le monde dans le même sac, vous y compris. Le site lui-même reste une source d'information correcte, un espace de liberté avec ce que celà implique. Vous êtes libre de ne pas y aller, puisque de toute évidence vous savez à quoi vous attendre.

Enfin, par ce long commentaire je n'ai pas non plus la prétention d'avoir raison, ni même d'être totalement cohérent, ni d'avoir une orthographe ou une grammaire correctes, et il n'engage que moi. Je continuerai bien évidemment de lire votre blog, puisqu'on y trouve des trucs sympas. Mais nous ne sommes pas du même monde, vraiment, du point de vue des choix technologiques, économiques et de liberté que nous faisons. Et c'est tant mieux, le monde serait d'un ennui autrement, cultivons nos différences.

Cordialement,

S. ROHAUT

26. On Saturday 8 October 2011, 20:08 by O

Juste une remarque. "On se sert d'un côté, on ne rend pas de l'autre" me semble factuellement inexact et franchement exagéré.

Apple n'a que très rarement communiqué sur l'opensource. Ce n'est pas un facteur marketing comme pour bien d'autres compagnies. Certes. Et comme bien d'autres, la compagnie choisit soigneusement ce qu'elle release et ce qu'elle garde. Certes.

J'ai néanmoins beaucoup de mal à penser que que l'immense travail fait sur WebKit, ainsi que la mise en opensource dès le départ de projets démarrés à Cupertino et codés pour beaucoup par des salariés Apple sur leur temps de travail ne représente rien. Des choses comme macruby, Clang, LLVM, lldb, libc++, CoreFoundation, Bonjour & mDNSResponder, les Darwin, le compilateur objective-C dans gcc, xnu, le Darwin StreamingServer, launchd, le Calendar & Contact server. Et j'en oublie.

Il y a beaucoup de raisons de s'écharper sur Apple. Beaucoup de bonnes, et beaucoup de mauvaises (et la FSF n'est pas la dernière à prendre des libertés avec la réalité pour avoir des beaux slogans). Respectons au moins les faits.

Full disclosure: ancien lessivé du cerveau parti pas dans les meilleurs termes et revenu se faire lessiver. Sûrement par masochisme.

27. On Sunday 9 October 2011, 19:44 by slyce

Bonjour O,

Je parlais principalement de sqlite dans l'ipod. Je constate aussi que beaucoup de projets libres se sont inspirés des réalisations d'Apple, l'interface MacOS restant la référence en ce domaine, avec KDE qui court derrière.

Apple s'est bien servi dans le monde du libre. Bien entendu les projets dont il s'est servi sont restés libres, et le contributions d'Apple se retrouvent dans dans ces projets, comme CUPS, Webkit, Objective-C, LLVM, EFI, Darwin (OS Unix à la base de MacOS X, mais dérivant de BSD/Mach), ZSH, etc. Donc oui, Apple participe aussi au libre et à l'OpenSource.

Reste à déterminer quels sont les projets libres qu'Apple a sorti en son nom propre.

28. On Monday 10 October 2011, 10:38 by Guid

KDE court derrière l'interface MacOS ? Vous êtes sérieux ?

29. On Monday 10 October 2011, 18:36 by Jean

@ Slice

Je comprends les réticences que l’on peut avoir à utiliser un OS propriétaire lorsqu’on est adepte de solutions libres mais d’une part le propriétaire est plutôt le cas le plus courant, et ça n’est pas spécifique à Apple. La plupart des utilisateurs ne sont pas programmeurs, ils apprécient l’outil, peu leur importe d’aller démonter le moulin à café. C’est mon cas et Mac OS X me convient d’autant plus qu’il supporte formats et technologies standards sans problème, Apache installé en natif par exemple.

Dire qu’Apple verrouille les formats n’est pas exact. Ce serait d’ailleurs une stupidité sans nom, une telle démarche n’ayant quelque chance de porter ses fruits que si on s’appuie sur une part de marché énorme, pas seulement les 6 % de la pomme. Pas de problème avec les standards du web non plus. Je dirais même que l’entreprise est exemplaire dans le soutien qu’elle leur apporte. En fait sa démarche serait plutôt : chez moi c’est privé mais quand je communique avec autrui je suis ouvert.

Les DRM ne sont pas une invention de Steve Jobs. Il a assez dit qu’ils étaient une incongruité, y compris pour la vidéo. Ils ont été imposés par l’industrie des loisirs avec les conséquences que l’on sait : freiner les ventes et favoriser le piratage. Là dessus aussi Jobs a eu raison.

Je suis bien d’accord pour penser qu’iTunes est pénible. Je n’ai pas d’iPod et je n’ai pas les problèmes que tu décris mais je pense que l’iPod nano est un objet un peu fruste, il ne faut lui en demander trop. Je n’ai pas non plus d’iPhone, n’ayant pas succombé à l’attrait du téléphone mobile en général. J’ai par contre une iPad que j’ai acquis d’abord pour tester des sites web et je l’apprécie beaucoup. Je ne rencontre pas de problème pour y placer des fichiers sans passer par iTunes, utilisant DropBox, ou encore un système de serveurs Webdav sur mon Mac et sur l’iPad. C’est tout ce qu’il y de plus libre et ouvert : Apache. Et ça n’est pas interdit. D’ailleurs je conseille vivement l’appli que j’utilise pour faire marcher tout ça, WebDAV Nav+ : http://seanashton.net/webdav/

Le nuage Apple fonctionnera dans deux jours et nous permettra de nous passer d’iTunes. Mais il faut savoir qu’aux États-Unis les prestataires sont contraints de par la loi de laisser aux autorités l’accès à nos données, chiffrées ou pas. Il peut être intéressant d’avoir son propre petit nuage, hebergé chez soi, par le serveur Apache de sa machine, Apple, Windows, Linux, etc. Or cette application fonctionne sur iOS et Android donc aussi sur iPhone et autres téléphones, et vraiment bien.

30. On Monday 10 October 2011, 18:37 by Jean

Désolé d'avoir écorché le pseudo. Il me fallait écrire Slyce :-)

31. On Monday 17 October 2011, 15:07 by Saint B

Et pendant ce temps-là, rien sur Dennis Ritchie, un vrai grand, un des deux ou trois "demigod et demi" de l'histoire de l'informatique (le deuxième étant forcément son éternel compère Ken Thompson), qui aura non seulement pensé mais techniquement réalisé notre présent...

32. On Monday 17 October 2011, 15:10 by Daniel Glazman

@SaintB: tellement rien que le public, à mon instigation, a fait une ovation à son nom lors de la conférence ParisWeb...

33. On Monday 17 October 2011, 16:00 by Saint B

@Daniel
Je n'y étais pas, on ne peut pas être partout. Je suis content d'avoir eu tort.

34. On Tuesday 18 October 2011, 17:13 by MrBlue

Le ver est dans la pomme http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

35. On Tuesday 18 October 2011, 17:14 by MrBlue

De toute façon Apple c'est mort... lorsque Steve Jobs a été viré, la boite a pris le bouillon !

They posted on the same topic

1. On Thursday 6 October 2011, 15:23 by flink

Statut de flink sur Thursday, 06-Oct-11 13:23:27 UTC

RT @glazou réponse publique à @Authueil qui a du prendre un piano sur le pied ce matin, je ne vois que ça... http://t.co/TNXvmWdi...

2. On Saturday 8 October 2011, 19:31 by François Nonnenmacher (FR)

Steve Jobs

« Me rappeler que je serai mort bientôt a été l'instrument le plus important qu'il m'ait été donné pour m'aider à faire les choix clés dans ma vie. Parce que presque tout — les attentes des autres, toute fierté, toute......