Je crois que la ci-devante Nadine Morano, qui ferait bien de lire le dernier livre de Sophie Coignard, se la pête un peu beaucoup trop en ce moment et ça commence à franchement prendre le chou à tout le monde :

"Je ne viens pas dans une émission politique pour me faire insulter par une soi-disant humoriste que je ne connais même pas et dont je n'ai pas été prévenue de la présence en studio" -- Le Monde

Mais ma chère Nadine... Vous permettez que je vous appelle Nadine hein, moi aussi j'ai des origines populaires dont je suis fier... J'ai aussi un cerveau mais que voulez-vous, on ne peut pas tous être logés à la même enseigne, c'est une vraie théorie de droite, ça. Ma chère Nadine disais-je donc, mais on se tamponne comme de la première goulée de lait de louve de Romulus et Remus du fait que vous considériez que Sophia Aram est une soi-disant humoriste !!! La seule chose qui compte et doit compter pour France Inter est que les auditeurs de France Inter la considèrent comme une humoriste. Ce qui semble bien le cas.

De même, ma chère Nadine, si vous ne deviez être moquée que par les ceusses et les ceux que vous connaissez, on n'entendrait pas souvent d'humour vous concernant. Cela serait dommage, vous tendez la perche en disant tellement de conneries que vous êtes une source permanente d'amusement. Vous faites toujours le concours avec Frédéric Lefebvre ? Au fait, personne n'a oublié la caissière de supermarché nancéenne, hein.

Pour finir, sacré nom de nom de Nadine, au nom de quoi devriez-vous être avertie qu'une humoriste est présente dans le studio ? Mais vous vous prenez pour qui ?!? Vous vous croyez sortie de la cuisse de Jupiter ? Il ne vous faut pas une invitation à une interview, il vous faut un autel avec des adorateurs ?

Sophia Aram n'est pas "digne d'une certaine gauche caviar qui déteste les ouvriers de droite", comme vous le dites. Par contre vous, vous êtes très digne d'une droite pêteuse qui ne tolère pas qu'on la descende de son piedestal. Droite... dans ses bottes.

Et je l'espère, dans quelques mois, droite dans l'opposition.