Décidément, ça vole haut en France en ce moment... Après l'atteinte par le Ministre du dressement reproductif de son niveau de Peter, voilà que tant les socialistes que les UMP merdoient dans la neige qui ne poudroie pas encore. Résumons les faits:

  • début novembre (oui, oui, il y a plus d'un mois), la presse belge se fait l’écho de l'acquisition par Gérard Depardieu d'une maison en Belgique à proximité de la frontière
  • le 9 décembre, RTL recueille les confidences du bourgmestre d'Estaimpuis (dont dépend Néchin) qui confirme que Depardieu a effectué les démarches de domiciliation. C'est lui - et non pas l'acteur - qui laisse entendre des raisons fiscales
  • à la suite de cela, alors que Depardieu n'a toujours fait aucune déclaration, la presse se déchaîne...
  • les politiques s'en mêlent à toute vitesse, le sang attirant les vautours. Le Premier Ministre Ayrault pousse fort avec le mot « minable » alors que franchement un PM devrait être au-dessus de cela et ne répondre que « c'est dommage mais cela ne concerne que lui ». Parisot du Medef se déchaîne contre la « folie fiscale de la France ». Yann Galut, député PS du Cher, décide de jouer à un concours de fond avec Frédéric Lefebvre et Nadine Morano et réussi l'exploit de proposer de déchoir l'acteur de sa nationalité française, gagnant haut la main le con^Hcours. Depardieu a du en rester comme deux ronds de flan...
  • Depardieu, qui entre-temps a mis en vente son petit baise-en-ville de la rive gauche, réagit fortement, vertement, et selon moi justement, à l'adresse du Premier Ministre. Il commet juste une erreur sur les fameux 85%.
  • c'est l'hallali... Michel Sapin parle de « déchéance », Aurélie Flipetti se dit « scandalisée », Gilles Carrez de l'UMP reprend comme un seul homme le taux d'imposition de 85% alors qu'il sait parfaitement que c'est impossible et qu'il s'agit de la tranche des 85%, ce qui n'a rien à voir. Et la marionnette de service, Harlem Désir,  explique qu' « on ne choisit pas son passeport en fonction de sa feuille d'impôt ». Et pourquoi pas ? Les émigrants cherchent bien depuis des siècles le pays - et donc le passeport - qui leur offrira le plus d'opportunités, non ?

C'est marrant tout ça. En 1988, la gauche réélue et au pouvoir nommait Ambassadeur de France dans un endroit pas paumé du tout, c'est-à-dire à un beau poste, un type dont j'ai personnellement entendu la famille dire le 11 mai 1981 quelques heures après l'élection de Mitterrand « ce pays est foutu, ça va être les cocos et le coup de bambou fiscal, on fout le camp aux USA très vite et tu devrais faire pareil ». Ils y sont allés. Sans qu'on les cloue au pilori, puisque sept ans plus tard la gauche que ce type fuyait le nommait à un poste de prestige.

Depardieu utilise les ressorts de l'Union Européenne. En toute légalité. Point. S'il a le courage de passer 6 mois et un jour par an à Néchin, il a bien raison et le droit pour lui, comme tout autre citoyen européen. Fermez le ban.