L'Espagne est devenue folle - ou plutôt le gouvernement espagnol est devenu fou. Non seulement cette nouvelle loi sur l'avortement a été proposée par un collège composé uniquement d'hommes, non seulement elle aboutit à un retour en arrière à ce qui prévalait sous Franco, mais en plus la peine encourue pour un avortement illégal est nettement supérieure à celle encourue pour un viol. Mais quels sont les tarés rétrogrades et obscurantistes qui ont osé faire ça...

Quand Aznar a décidé d'envoyer les troupes espagnoles en Irak, j'étais en Espagne. Il y avait des manifestations dans le plus petit village du pays, partout, souvent avec des pourcentages de participation absolument hallucinants. Genre 50% de la population d'Almeria dans les rues quoi. Les espagnols ayant le sang encore plus chaud que les français et détestant être pris pour des cons (rappelons-nous comment Aznar a été ejecté manu militari pour avoir essayé de profiter des attentats de Madrid en accusant l'ETA...), je m'attends au pire en Espagne. Rajoy est soit complètement con, soit complètement acheté par la très riche Eglise catholique espagnole (qui s'est engraissé la couenne à ras-bord pendant la période franquiste), soit suicidaire. Soit les trois. Dans tous les cas, c'est du grand nimportawak et le silence officiel des autres pays de l'UE est un scandale sans nom.

Tous ceux qui nous parlent des Droits de l'Homme en Europe et de l'immense réussite de l'interdiction de la peine de mort en UE feraient bien d'ajouter la contraception et l'avortement à la liste des libertés fondamentales sans la garantie desquelles on ne peut être Membre de l'Union Européenne. Cela ferait les pieds à l'Irlande et l'Espagne et cela serait Une_Bonne_Chose.