J'ai eu hier une longue conversation téléphonique avec Tariq. Nous avons constaté que nous avons, à quelques années d'écart, des parcours similaires, des souvenirs identiques et surtout que nous sommes en phase quasi-complète sur notre évaluation de l'état de l'industrie du Logiciel en France et de ce qui la bloque.

Nous sommes aussi d'accord sur un point majeur : son rapport va dans le bon sens et soulève les bons problèmes.

Je pense qu'il faut donner une suite à ce rapport, et que le seul moyen de le faire est le suivant : il faut écrire un second rapport, plus fourni, plus orienté vers l'action, détaillant par exemple 10 points essentiels à changer ou faire et les moyens de le faire. Ce nouveau rapport ne doit pas juste soulever des questions, il doit absolument fournir des solutions.

Je vais m'atteler prochaînement à la rédaction d'un tel rapport et j'espère bien que nous pourrons être plusieurs à le co-signer. L'idée est de le soumettre après son achèvement comme une pétition en ligne, que tous les acteurs de l'industrie du Logiciel en France pourront signer. Je vais consacrer du temps bénévole à cette action, comme je peux, quand je peux. A dirty job but someone has to do it.

Il est grand temps de faire quelque chose, je n'en peux plus de voir nos cerveaux quitter le pays ou végéter dans des boulots de production alors qu'ils pourraient, en R&D, créer de la valeur en France par la naissance d'un véritable écosystème Logiciel de très, très haut niveau.

Suivez ce blog, tout se fera ici. Souhaitez-moi bon courage ?-)