1. bordel total issu de 165 ans de gabegie et bordel
  2. enfin, un gouvernement pratique une politique de vérité et explique les finances réelles de l'État ; dans la foulée, il est obligé de lancer une politique d'austérité monstre, la Grèce est sous perfusion financière, le système local s'écroule
  3. il est viré par la population et Siriza remporte les élections
  4. Tsipras refuse les propositions des créanciers et lance un référendum
  5. les Grecs approuvent le référendum, refusant les propositions des créanciers
  6. Tsipras soumet juste avant la deadline une liste de propositions, reprenant dans une écrasante majorité les propositions des créanciers
  7. émeutes en Grèce, banques brûlées, etc. On commence à entendre que Tsipras a trahi sa parole. L'équipe gouvernementale de Tsipras se fissure.
  8. la crédibilité de Tsipras auprès des créanciers est gravement diminuée, les différences entre leurs propositions et les propositions de Tsipras sont un point de tension

C'est donc reparti pour une cent soixante-sixième année de bordel. Normal.