Alors que l'opacité des tarifs des envois de colis à La Poste a fait l'objet de plusieurs brèves récemment, le consommateur non-attentif, qu'il soit particulier ou professionnel, vient de se faire entuber à sec par La Poste en guise de vœux de bonne année pour 2016...

Le tarif « entre 20 et 50g » pour les lettres vertes, lettre prioritaires et ecoplis à été supprimé :

Tarifs La Poste 2016

Bref, une lettre verte de 21 grammes qui coûtait 1,15€ à affranchir passe à 1,40€. Soit 21,8% d'augmentation, excusez du peu. Pour la lettre prioritaire de même poids, on est à 28% pile d'augmentation ! Mais le plus fort, c'est l'ECOpli de 21 grammes qui prend tout bonnement 29,5% d'augmentation.

Là où c'est encore plus vicelard, c'est que les entreprises ne sont pas soumises à ces mêmes règles. Mais La Poste étant ce qu'elle est, c'est-à-dire gérée par des énarques qui oublient non pas le service du public mais le Service Public, pas toutes les entreprises : le tarif de 20 à 50 grammes est maintenu pour les entreprises qui louent une machine à affranchir, les autres utilisant des timbres tombant dans le régime général. Bref, petites entreprises à peu de courrier, baisées comptez-vous.

Je trouve tout cela scandaleux. L'augmentation tout d'abord est lamentable vu ses taux. La distortion entre entreprises et particuliers ensuite. La distortion entre entreprises disposant de machines à affranchir d'une part et celles qui n'en ont pas d'autre part. Je m'interroge fortement sur la légalité de ce dispositif, et me demande comment nos politiques ont pu autoriser une telle augmentation des tarifs.

Bonne année 2016, signé La Poste, qui ne fournit pas le lubrifiant avec.