Dimanche soir 18h45, je suis en voiture pour une course simple. A deux pas de chez moi, une voiture blanche s'apprête, de l'autre côté de la rue, à sortir du parking d'un immeuble. La suite m'a donné des sueurs froides...

  • Alors qu'un véhicule arrive dans le sens de circulation le plus proche de la sortie du dit-parking et que j'arrive dans le sens inverse, la voiture sort du parking à vitesse assez lente et passe devant moi. Le gars arrivant en face est obligé de piler net en klaxonnant, je suis obligé de piler net en klaxonnant.
  • La voiture fautive est un taxi local. Il n'est pas en service mais le bloc lumineux Taxi est bien posé sur le toit de cette Toyota hybride blanche.
  • Le conducteur commence immédiatement à conduire n'importe comment, incapable de garder une ligne droite. À 50 mètres de là, il fait une incursion brève sur la file inverse foutant la trouille à un vélo.
  • Le véhicule s'arrête au feu rouge et je vois la tête du conducteur dodeliner. Le feu passé au vert, le gars démarre tant bien que mal, incapable à nouveau de garder la ligne droite.
  • Cent mètres plus loin dans une forte descente devant l'entrée d'un gymnase, le véhicule fait une première embardée sur le trottoir...
  • Virage à droite lors d'un stop. La voiture s'est arrêtée au milieu de la chaussée, à moitié sur la file de gauche. Une autre voiture qui tournait dans cette rue a la frayeur de sa vie. Le taxi finit par tourner à droite, mord le trottoir sur sa droite, se repositionne en milieu de chaussée, évite une fourgonette puis finit par se stabiliser à peu près dans sa file.
  • Trois cent mètres plus loin, nouvelle embardée sur le trottoir dans un virage vers la droite en côte. Heureusement, aucun piéton.
  • Puis virage à gauche hallucinant, pris presque intégralement sur la file inverse avant de grimper carrément sur le trottoir de droite dans un superbe mouvement de zigzag. Heureusement, toujours pas de piéton, mais quelques sueurs froides dans les voitures arrivant en face...
  • Je vous passe la suite, du même acabit.

Bon clairement, le type était bourré comme une outre, incapable de conduire, terriblement dangereux. Et un taxi qui plus est... Comme il se dirigeait en plein centre-ville, j'ai prévenu la police municipale immédiatement qui m'a chaleureusement remercié. Et je ne suis pas prêt d'oublier l'immatriculation du taxi en question...