• le monde du livre électronique basé sur EPUB est au bord de l'implosion. EPUB, sous les auspices de l'IDPF qui a depuis fusionné avec le W3C, a réussi à lister à peu près tout ce qu'il ne fallait pas faire dans un Standard de ce type :
    • références normatives vers des documents non stables
    • extensions propriétaires non implémentées par les navigateurs
    • mécanismes presque impossibles à implémenter dans des éditeurs de contenu (dans le monde du Livre Électronique, une erreur stratégique gravissime)
    • des versions sorties trop vite, trop rapprochées les unes des autres et surtout sans rapports d'implémentation obligatoires
    • des versions successives cassant à chaque fois la compatibilité ascendante
    • j'en passe et des meilleures

    et c'est en train de pêter : l'industrie japonaise de l'édition a des tonnes et des tonnes d'EPUB 3.0.1 qu'ils ne peuvent ni ne souhaitent faire migrer vers EPUB 3.1. Tout d'abord, 3.0.1 est le format de livre électronique officiellement recommandé par le fameux MITI, le ministère de la technologie du gouvernement japonais. Ensuite, toute migration a un coût et l'absence de rétro-compatibilité fait exploser ce coût. Enfin, les liseuses ne sont pas (encore) conformes à 3.1 et cela ne présente donc aucun intérêt. Certains, dont votre serviteur, avaient pourtant prévenu que « trop tôt, trop vite, trop mal, sans implémentations validantes » risquait d'aboutir à un fiasco industriel. Nous y sommes désormais. Les Japonais demandent un 3.0.2 et jetteraient 3.1 à la poubelle si cela était possible. Bien évidemment, on avait pour construire 3.1 viré de 3.0.1 toutes les horreurs qu'on n'aurait jamais du y mettre. Relancer EPUB sur une 3.0.2 nous ramènerait à des emmerdes quasi-insolubles.

    Je crois qu'EPUB est désormais une impasse. Il faut tuer EPUB pour revenir à des fondamentaux intégralement basés sur les Standards du Web : un zip, un fichier index.html et des documents html voire tout format restitué en natif par un navigateur. Du CSS, du JS. Aucune autre contrainte.

  • Depuis un mois, le nombre de spams me proposant d'investir dans du bitcoin a explosé. Ma patience avec. Le bitcoin, c'est un « ratio "cours sur bénéfices " (...) supérieur à celui des actions de la crise de 1929 et de la bulle internet ». De toute manière, « en dix ans, personne n'a encore trouvé d'usage pour la blockchain ».
  • Hier, j'ai craqué. Au 117ème site Web me proposant de m'abonner à ses notifications, et donc au 117ème popup "This Web site wants to send you notifications" dans Firefox, j'ai ouvert l'URL about:config et changé la préférence dom.webnotifications.enabled de true à false. Vous devriez faire pareil... Il y a des Standards du Web qui partent d'une bonne intention, d'une bonne idée générale mais qui finissent par être une vraie PITA pour les usagers.
  • Je suis en train de lutter dans le CSS WG contre un changement de fonctionnement de la shorthand border. Avant le passage de border-image en Candidate Recommandation, border permettait d'assigner les propriétés border-*-style, border-*-width et border-*-color et celles-là seulement. Depuis ce passage, elle assigne également à leurs valeurs initiales les sous-propriétés de border-image. En clair et en décodé : avant le changement, si vous fixiez le cadre d'un élément à red solid thin côté par côté, vous aboutissiez à border: thin solid red dans votre feuille de styles. C'est fini. Pour obtenir cela, il vous faudrait aussi mettre les propriétés border-image-* à leur valeur initiale, ce que personne ne fait puisque border-image est quasiment inutilisé sur le Web. On a cassé la bijection en permettant à border de remettre à zéro des propriétés qu'elle ne peut assigner, et on a par là changé un comportement du Web vieux de plus de vingt ans...
  • Je suis passé dans l'émission SuperFail de Guillaume Erner sur France Culture, à propos de SAIP.
  • Je suis également passé dans son émission Les Matins de France Culture à propos de la panne logicielle de la SNCF.
  • L'attitude du Gouvernement vis-à-vis du Conseil National du Numérique ne cesse, depuis le 11 décembre, de me scotcher. C'est un fiasco phénoménal et je me demande franchement qui va désormais oser prendre le risque de diriger une telle instance depuis son "rappel à l'ordre"... Soyons clairs, je n'apprécie pas Rokhaya Diallo ; mais elle avait été choisie par Marie Ekeland et validée par le Gouvernement. Le revirement sur l'aile de ce dernier est donc lamentable et surtout contre-productif. Même la "vieille politique" n'aurait pas osé agir aussi stupidement. Quant aux arguments exposés par Mounir, le ci-devant Secrétaire d’État au Numérique, ils ont été pour le moins laborieux. Comment se saborder en deux temps et trois mouvements... Je ne suis pas certain que le Secrétariat d'État au Numérique ne soit pas l'heureux gagnant d'un passage de témoin lors du prochain remaniement.
  • Star Wars 8, c'est quand même assez mauvais. Le scénario est indigne, Adam Driver est mauvais, Marc Hamill a raison de critiquer le rôle de Luke, la poursuite spatiale est risible, il y a bien trop de choses qui in fine laissent un sentiment soit de déjà-vu, soit de mauvais, soit d'inachevé, soit de carrément pas démarré.
  • Apple qui bride ses vieux iPhones quand leur batterie vieillit sans avertir les usagers. Mais comment est-il encore possible de faire des erreurs pareilles...