Nota bene important : cet article n'est PAS un article sponsorisé ou vendu, ni de la pub. J'ai acheté une capsule réutilisable I CAFILAS pour mon propre usage, et cet article ne reflète que mon opinion faisant suite à cet achat.

Possesseur depuis très, très longtemps de machine Nespresso, j'ai voulu tester des capsules réutilisables. Je me suis d'abord tourné vers des capsules en plastique de maïs fermé par une membrane autocollante. J'ai assez rapidement déchanté à cause du pré-perçage de la capsule qui fout du café partout et de la complexité de la fermeture de la capsule autocollante.

Puis en cherchant une housse de transport pour une machine Nespresso, je suis tombé par le plus grand hasard sur des capsules réutilisables, en métal, de la marque I CAFILAS. Trouvant le prix sur Amazon un peu abusif, J'en ai commandé une sur AliExpress fournie avec un petit tamper, une petite brosse et une mesurette. Elle est arrivée en dix jours sans souci.

Paquet photo 1 Paquet photo 2

L'emballage est propre, les contenus sont bien protégés par du papier-bulle et un petit sachet plastique. Voici ce que ça donne une fois déballé :

Contenu photo 1 Contenu photo 2

La capsule elle-même est de très bonne facture et les joints sont propres. Le filtre est très bien réalisé. Le tamper est lourd, bien dessiné, et est vraiment assez chouette. Ayant du café moulu de bonne qualité, j'ai immédiatement essayé.

Côté remplissage c'est assez propre mais un mini-entonnoir au bon diamètre serait mille fois mieux que la petite mesurette en plastique. Après lecture de quelques articles en ligne, j'ai tassé mais pas trop mon café et fait attention à ce que le café atteigne bien le filtre métallique mais n’empêche pas la fermeture.

Dans ma machine, une Citiz, aucun problème pour l'introduction. La capsule passe facilement, la fermeture du levier est aisé et la capsule n'est ni marquée ni abimée après utilisation.

Malheureusement le café est trop "flotté" à mon goût. La couleur, la mousse, tout va bien pendant une demie-tasse à expresso. Puis ça devient rapidement de la flotte quasi-transparente. Une fois la mousse un peu remontée, on se rend vite compte que le breuvage résultant est assez translucide et que le goût ressemble plus à un café filtre mousseux qu'à un expresso. Même si j'arrête la percolation rapidement, on est loin du résultat d'une capsule Nespresso d'origine...

Je vais continuer mes essais avec différentes moutures, des tassages plus ou moins forts, mais pour l'instant ce n'est pas à la hauteur de mes attentes même si le matériel reçu ne fait vraiment pas cheap. Voilà, en hopant que ça helpe.

Mise à jour : je me suis également demandé ce que le tamper donnerait avec les capsules en plastique de maïs avec obturation autocollante... Et bien c'est meilleur ! Ce n'est pas parfait mais c'est mieux que la capsule metallique...